Carottage béton

Le carottage béton dans la construction d’ouvrages en béton

Le béton est conçu et mis en œuvre pour durer très longtemps selon le type d’ouvrage. Il peut se dégrader prématurément à cause de nombreux facteurs physico-chimiques et environnementaux. Le carottage de béton  détecte efficacement les problèmes d’un ouvrage.

Carottage béton exemple

Les principaux désordres dans un ouvrage en béton

Matériau résistant par excellence, le béton peut néanmoins subir des dégradations au cours du temps. Sa durée de vie est fonction de son mode de fabrication, son utilisation et l’environnement qui l’entoure. Les défaillances mécaniques d’une structure en béton sont souvent les principaux problèmes constatés sur un ouvrage en béton. Elles sont dues à des réactions chimiques entre les différents éléments composant le matériau, en particulier le ciment, l’eau, les armatures en acier et le CO2 contenu dans l’atmosphère. Dès lors, le processus de corrosion se répand rapidement et contamine certaines parties d’une structure en béton armé. Sous l’effet de la corrosion, les aciers de l’armature gonflent jusqu’à montrer des signes visibles sur la surface du béton sous forme d’éclatement, d’épaufrure ou encore de fissure. Sans traitement adapté, les risques d’effondrement de la structure sont élevés.

Carottage béton : un moyen pour détecter les pathologies internes du béton

Outre la corrosion des métaux, l’attaque des chlorures et la carbonatation sont également à l’origine de la dégradation du béton. Certains signes de pathologie de béton sont visibles sur la surface extérieure de la structure de l’ouvrage, d’autres nécessitent une étude approfondie et une approche précise des éléments composants le béton. Pour ce faire, il existe plusieurs solutions techniques afin de déterminer l’origine des désordres qui affaiblissent les résistances mécaniques d’une structure en béton. Les professionnels utilisent le plus souvent le carottage de béton. Cette technique vise essentiellement à prélever des échantillons de béton sur une zone considérée comme vulnérable ou atteinte d’une pathologie. Le carottage de béton utilise un outil spécial équipé d’un tube appelé carotteuse pourvue d’une tête diamantée capable de percer n’importe quelle structure en béton. Les échantillons ainsi obtenus sont appelés « carottes ». Ces dernières sont ensuite analysées en laboratoire pour déterminer leur composition et détecter les éventuelles pathologies.

Des structures renforcées grâce au carottage de béton

Le carottage de béton est une technique permettant d’effectuer plusieurs travaux. Outre le prélèvement d’échantillons, ce procédé est également sollicité pour renforcer des structures bétonnées dégradées d’un ouvrage. Les appareils utilisés en carottage de béton sont généralement désignés sous le nom de « carotteuse ». Ces carotteuses permettent de réaliser des trous très profonds pour recevoir des piliers en acier ou en béton des ponts par exemple. À cause de la corrosion ou la carbonatation du béton, les risques de fissuration de certaines structures d’un ouvrage sont à prendre en considération. Il convient ainsi de réaliser des travaux de renforcement des éléments dégradés afin d’augmenter la résistance mécanique de chaque élément composant une structure. L’application du carottage de béton s’avère un moyen efficace pour creuser de nouveaux orifices dans le béton pour y incorporer facilement d’autres éléments métalliques comme les plats soudés ou les profilés.

Autres utilisations du carottage de béton

Le carottage de béton est un procédé pratique et efficace pour percer le béton afin de faire passer des fibres optiques ou des câbles électriques destinés aux appareils d’un grand bâtiment. Les professionnels utilisent également le carottage de béton pour percer des trous dans les murs en béton pour les conduites d’aération ou les appareils de climatisation.