Charpente bois lamellé collé

Charpente en bois lamellé collé : fissuration, réparation et renforcement

Très recommandée dans les structures nécessitant de longues portées comme les usines ou les entrepôts, la charpente bois lamellé collé permet de réaliser toutes les formes et offre une grande résistance mécanique. Elle peut néanmoins subir des dégradations au fil du temps. Les points à retenir.

Charpente bois lamellé collé exemple

Principales caractéristiques de la charpente en bois lamellé collé

Concept innovant, le lamellé-collé ou bois-lamellé est obtenu en assemblant par encollage plusieurs lamelles de bois massif. Il permet de fabriquer de grandes pièces de charpente et autorise les formes géométriques les plus audacieuses. La charpente en bois lamellé collé est plébiscitée pour sa grande résistance au feu, à la flexion, à la traction et à la compression. Elle permet de réaliser des structures de longues portées comme les gymnases, les centres commerciaux ou les usines. La charpente de bois lamellé collé est composée généralement de lamelles d’épicéa, de douglas ou encore de pin sylvestre dont les épaisseurs se situent entre 33 et 45 mm

Origines des fissurations

La charpente en bois lamellé collé s’est beaucoup améliorée au cours des années pour lui permettre de réaliser diverses formes architecturales. Elle est conçue et mise en œuvre autour d’un matériau résistant pour durer longtemps, mais il arrive parfois qu’une charpente en bois lamellé collé   montre des signes d’affaiblissement qui se traduisent visuellement par des fissurations. Les principales causes de ces problèmes sont généralement les fentes, les délaminages et les gerces de dessiccation. Ces dernières apparaissent lorsque la charpente en bois lamellé collé est exposée à de grandes variations de température, car le bois-lamellé est sensible à l’humidité et au séchage. Il arrive aussi que la charpente se décolle par endroits ; ce phénomène a pour nom le délaminage. Cette pathologie est souvent le fait d’un défaut de fabrication en usine, notamment d’un mauvais collage des lamelles de bois.

Comment réparer une charpente bois lamellé collé ?

Lorsque des fissurations apparaissent au niveau de la charpente bois lamellé collé,  il convient de réaliser quelques travaux de réparation pour maintenir sa résistance mécanique. Plusieurs techniques peuvent être mises en œuvre pour réparer, mais tout dépend du niveau de dégradation de la charpente bois lamellé collé. Il est d’usage de procéder en premier lieu à la réparation des plans de collage. Cette technique consiste à réinjecter de la résine spéciale bois haute qualité entre les éléments disjoints. Dans le cas d’une dessiccation avancée, l’idéal est d’opter pour la technique de brochage en utilisant des armatures composites à base de résine époxy et de fibres de verre.

Quand renforcer une charpente en bois lamellé collé ?

Conçue pour durer, la charpente lamellée collée présente très peu de risques de s’effondrer. Traitées à cœur en autoclave, ces composantes sont en principe protégées des pathologies classiques du bois. Malheureusement il arrive parfois que la charpente de bois lamellé collé   soit victime de la voracité  des insectes xylophages et des champignons lignivores comme le polypore. Dans ce cas précis, il convient d’amputer entièrement l’élément contaminé et de le remplacer par un bois sain traité. Les deux parties sont ensuite reliées à l’aide d’une prothèse composite à base de résine spéciale bois et de fibres de verre ou de carbone pour les renforcer durablement.