Article paru le : 05/09/2008, Le Moniteur

« La restauration du pont Camille-de-Hogues à Châtellerault fait appel à un procédé électrochimique innovant : adapté à la rénovation des monuments historique, il traite durablement la carbonatation du béton tout en préservant l’intégrité de l’ouvrage. »